05 63 36 37 59 - 06 22 63 46 72 earldevers@gmail.com

Nous produisons toute l’alimentation consacrées à l’élevage de nos animaux. Nous n’achetons pas de granulés ou de farines prêts à l’emploi car nous avons à cœur de vendre des produits de qualité. Ces dernières années, nous avons beaucoup investi afin de pouvoir être autonomes de la culture jusqu’aux aliments.

Nos semences et nos cultures

Nous consacrons une centaine d’hectares de notre exploitation pour produire l’alimentation de nos animaux. Nous cultivons du blé, de l’orge, du triticale et un mélange d’herbacées pour notre foin. C’est aussi à partir de ces cultures que provient notre paille. Sur notre exploitation familiale, c’est Nicolas qui gère une grande partie de cette tâche.

Les céréales

Nous semons et récoltons tous les ans du blé, du triticale (sorte de blé) et de l’orge qui composent l’essentiel de l’alimentation de nos animaux. Ces céréales sont utilisées en graines pour nourrir les volailles et transformées en farines pour nourrir les bovins et les porcs.

Les semences soit soit achetées chez un professionnel spécialisé soit issues de récoltes précédentes : en effet, une année sur deux, nous n’utilisons pas la totalité des graines, nous en gardons l’équivalent d’1 hectare pour la semence de la saison suivante.

Nous semons entre octobre et novembre (orge avant fin octobre, triticale et blé mi-novembre). La période des moissons quant à elle est en juin pour l’orge et en juillet pour le blé et le triticale.

Moissonneuse au travail dans un champ de triticale en juillet 2022

Le foin et la paille

Le foin sert à nourrir les bovins en hiver. Il ne faut pas le confondre avec la paille qui sert de litière aux animaux.

Le foin est un mélange de fourragères (dactyle, fétuque, ray-grass), de trèfle violet (Duetto), de trèfle blanc (Lustar) et d’un mélange de graminées (Mosaïque) que nous semons au mois de septembre. Entre mai et juin, c’est la période de fauche afin de le récolter et de le stocker sous forme de balles.

Ce travail se décompose en plusieurs étapes :

  • la fauche (coupe du fourrage au stade de pousse optimum) ;
  • la fenaison (la pirouette retourne le fourrage afin d’optimiser son séchage) ;
  • l’andainage (l’andaineur rassemble les brins en ligne afin de permettre un bon ramassage) ;
  • le pressage (la presse passe sur la ligne formée par l’andaineur et forme des balles avec la presse ronde ou des bottes avec la presse carrée) ;
  • l’enrubanage (facultatif, permet d’optimiser la conservation du foin).
Portrait de Nicolas Ramouneau en tenue de travail sur une remorque chargée de paille à la ferme de Vers
Nicolas Ramouneau

Afin d’être complètement autonomes, nous récupérons lors du fauchage le grain grâce à un séparateur pour le ressemer l’année suivante.

Nous récupérons également les tiges lors de la moisson des céréales pour faire de la paille qui servira de litière aux animaux.

La préparation des farines

Nous avons investi dans un “mélangeur/broyeur” qui nous permet d’automatiser et donc de faciliter la préparation des aliments de nos animaux selon nos recettes.

La procédure est pilotée à partir de notre local technique : nous sélectionnons la recette selon l’animal, son âge, etc. Ensuite le mélangeur/broyeur automatique suit la recette en prélevant les quantités nécessaires de céréales, compléments, etc stockés dans les silos à proximité et en broyant plus ou moins finement ou non le mélange. La préparation est ensuite envoyée directement dans d’autres silos de stockage (pour la préparation de la soupe des cochons juste à côté du local) ou dans les boisseaux (en ce qui concerne les farines pour les bovins). Il ne reste plus qu’à charger la remorque pour amener les farines à la stabulation.

Notre travail au quotidien est ainsi grandement facilité et la marge d’erreur bien diminuée. Nous nourrissons ainsi nos animaux avec des aliments que nous maîtrisons complètement, ce qui nous assure une grande qualité pour nos produits.

Pour aller encore plus loin sur la qualité de la viande que nous proposons, la Ferme de Vers s’engage dans le plan “éco-antibio”. Notre politique consiste à éviter le recours aux antibiotiques en utilisant des alternatives à base de produits naturels tels que les KEFIPLANTES.

Petit lexique

  • Embottage : presse ronde ou carrée pour faire les bottes ou balles de foin/paille.
  • Hectare : surface de 100 m x 100 m.
  • Herbacées : plantes ou tiges tendres que l’on cultive pour faire du fourrage.
  • Moissonneuse : machine agricole qui sépare les grains de la tige (foin ou paille).
  • Paille : tiges de céréales quand le grain a été séparé
  • Plantes fourragères : plantes servant à faire du fourrage.
  • Séparateur : élément de la moissonneuse qui permet de séparer les grains des tiges et des impuretés lors de la moisson.
  • Silos : réservoirs étanches destinés à stocker des matières en vrac (des graines de céréales par exemple).
  • Triticale : hybride de blé et de seigle.

A très bientôt !
L’équipe de la Ferme de Vers

Guillaume et Nicolas Ramouneau devant les camions de la ferme de Vers à retrouver sur les marchés du Tarn

Parcourir les derniers articles :